L’Éducation aux droits de l’enfant dans le système scolaire québécois

Résumé du rapport pour UNICEF-CANADA (Maryse Potvin et Josie-Anne Benny, 2013. L’éducation aux droits de l’enfant au Canada : portrait du système scolaire québécois. Montréal : UNICEF Canada, mars. En ligne : www.ceetum.umontreal.ca/documents/publications/2013/potvin-benny-2013.pdf)

L’éducation aux droits humains en général, et aux droits de l’enfant en particulier, entend répondre aux importants défis du vivre-ensemble, de la diversité et de l’inclusion. C’est pourquoi l’éducation aux droits et libertés fait souvent partie intégrante de plusieurs autres perspectives ou modèles (théoriques et pratiques) développés depuis plus d’une trentaine d’années en éducation, et qui ont diverses appellations, telles que l’éducation à la citoyenneté, l’éducation démocratique, l’éducation multiculturelle ou interculturelle, l’éducation antidiscriminatoire, l’éducation inclusive, l’éducation planétaire et à la paix, et d’autres. À la demande de UNICEF Canada, le présent rapport dresse un portrait de l’éducation aux droits de l’enfant dans le milieu scolaire au Québec à partir de la littérature gouvernementale ou scientifique dans le domaine. Le rapport présente donc ce qui se dit et se fait en milieu scolaire québécois sur le droit de l’enfant à être informé et à connaître ses droits. Le premier chapitre présente l’importance de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies en matière d’éducation aux droits de l’enfant, de même que la place qu’occupe l’éducation aux droits de l’enfant dans les lois, les politiques et le programme éducatif officiel au Québec, en analysant comment le Programme de formation de l’école québécoise, dans ses visées, domaines généraux de formation, domaines d’apprentissage, compétences transversales et compétences disciplinaires, porte explicitement ou implicitement sur les droits de la personne ou de l’enfant. Le second chapitre se penche sur les différentes approches (théoriques et pédagogiques) qui, directement ou indirectement, portent sur l’éducation aux droits de l’enfant, ainsi que sur le matériel et les activités menées en milieu scolaire, dont de nombreux programmes produits par des ONG. Le rapport conclue sur une recommandation, celle de favoriser l’implantation plus généralisée – politique, institutionnelle et systémique ― d’une approche inclusive et fondée sur les droits de l’enfant au Québec.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *