L’Éducation aux droits de l’enfant dans le système scolaire québécois

Résumé du rapport pour UNICEF-CANADA (Maryse Potvin et Josie-Anne Benny, 2013. L’éducation aux droits de l’enfant au Canada : portrait du système scolaire québécois. Montréal : UNICEF Canada, mars. En ligne : www.ceetum.umontreal.ca/documents/publications/2013/potvin-benny-2013.pdf)

L’éducation aux droits humains en général, et aux droits de l’enfant en particulier, entend répondre aux importants défis du vivre-ensemble, de la diversité et de l’inclusion. C’est pourquoi l’éducation aux droits et libertés fait souvent partie intégrante de plusieurs autres perspectives ou modèles (théoriques et pratiques) développés depuis plus d’une trentaine d’années en éducation, et qui ont diverses appellations, telles que l’éducation à la citoyenneté, l’éducation démocratique, l’éducation multiculturelle ou interculturelle, l’éducation antidiscriminatoire, l’éducation inclusive, l’éducation planétaire et à la paix, et d’autres. À la demande de UNICEF Canada, le présent rapport dresse un portrait de l’éducation aux droits de l’enfant dans le milieu scolaire au Québec à partir de la littérature gouvernementale ou scientifique dans le domaine. Le rapport présente donc ce qui se dit et se fait en milieu scolaire québécois sur le droit de l’enfant à être informé et à connaître ses droits. Le premier chapitre présente l’importance de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies en matière d’éducation aux droits de l’enfant, de même que la place qu’occupe l’éducation aux droits de l’enfant dans les lois, les politiques et le programme éducatif officiel au Québec, en analysant comment le Programme de formation de l’école québécoise, dans ses visées, domaines généraux de formation, domaines d’apprentissage, compétences transversales et compétences disciplinaires, porte explicitement ou implicitement sur les droits de la personne ou de l’enfant. Le second chapitre se penche sur les différentes approches (théoriques et pédagogiques) qui, directement ou indirectement, portent sur l’éducation aux droits de l’enfant, ainsi que sur le matériel et les activités menées en milieu scolaire, dont de nombreux programmes produits par des ONG. Le rapport conclue sur une recommandation, celle de favoriser l’implantation plus généralisée – politique, institutionnelle et systémique ― d’une approche inclusive et fondée sur les droits de l’enfant au Québec.

Vers des écoles de qualité pour tous ? Analyse des résultats à l’enquête PISA 2012 en Flandre et en Fédération Wallonie-Bruxelles

Pour la quatrième fois depuis 2005, la Fondation Roi Baudouin a confié à l’équipe du Groupe de Recherches sur les Migrations (GERME) de l’Université libre de Bruxelles (sous la direction de Dirk Jacobs) le soin d’approfondir l’analyse des résultats belges de l’étude internationale PISA 2012, publiés fin 2013.
 
Dans le rapport («Pour un enseignement de qualité pour tous <http://www.kbs-frb.be/publication.aspx?id=311204&langtype=2060> ? ») et la synthèse (Zoom : « Ce que nous enseigne PISA <http://www.kbs-frb.be/publication.aspx?id=311180&langtype=2060> ») que vous pourrez consulter en ligne sur le site de la Fondation Roi Baudouin, l’analyse effectuée va plus loin que les précédentes. Outre la comparaison entre les résultats des jeunes élèves francophones et flamands et entre les jeunes issus de l’immigration et ceux qui ne le sont pas, l’étude que nous publions aujourd’hui mesure tant l’efficacité et que l’équité de nos systèmes d’enseignement.
 
Les constats des chercheurs du GERME sont sans appel : l’école tant en Flandre qu’en Fédération Wallonie-Bruxelles  continue d’être un lieu de reproduction des inégalités, en particulier vis-à-vis des élèves de milieux défavorisés et issus de l’immigration. Dans chacune des deux communautés, l’équivalent de plus de six années d’études sépare les élèves les plus forts des élèves les plus faibles. Cette dispersion est parmi les plus importantes des pays de l’OCDE.
 
Or, la combinaison du milieu social et de l’origine constitue aujourd’hui le facteur-clé d’une ségrégation scolaire inacceptable dans notre société. La recherche a pourtant prouvé que la promotion de l’équité n’est pas incompatible avec l’efficacité.
 
La Fondation, en diffusant ce nouvel état des lieux et les recommandations des chercheurs, veut alimenter les débats et les décisions, tant dans le monde scolaire que parmi les acteurs politiques.