L’ÉCOLE À L’ÉPREUVE DE LA COMPLEXITÉ – Radicalisation, altérité, reconnaissance

Sous la direction de Margarita Margarita Sanchez-Mazas, Geneviève Mottet, Nilima Changkakoti, Aneta Mechianchez-Mazas.

Des publics scolaires perçus comme difficiles et des problématiques vues sous l’angle des risques dessinent un tableau bien sombre des réalités scolaires actuelles. La tentation de resserrer la vis ou de lisser les disparités oppose à la « menace islamiste », à la diversité culturelle des élèves, aux inégalités sociales, des réponses réductrices marquées par la méfiance. Cet ouvrage restitue la complexité des enjeux actuels de l’institution scolaire. Il convoque des auteurs qui s’accordent à souligner la dimension éducative de ces nouveaux défis et à proposer une approche pédagogique située, sous le signe de la prévention et de la reconnaissance“.

FDP – L’ÉCOLE À L’ÉPREUVE DE LA COMPLEXITÉ

  • Margarita Sanchez-Mazas est professeure honoraire à l’université de Genève, psychologue sociale et formatrice d’enseignant·e·s en relations interculturelles, migration et asile en contexte scolaire.
  • Nilima Changkakoti est docteure en sciences de l’éducation.
  • Geneviève Mottet est docteure en sciences de l’éducation et enseignante-chercheuse à l’université de Genève.
  • Aneta Mechi est docteure en sciences de l’éducation spécialisée en psychologie sociale de l’enseignement en contexte hétérogène et comportements inclusifs.

Initié par des chercheuses suisses, cet ouvrage collectif comprend également des contributions provenant de différents pays d’Europe telles que celles de Geneviève Zoïa en France ou Marie Verhoeven en Belgique.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search